A l’amorce de cette nouvelle année, il est temps de faire un petit bilan de l’année 2016, avec les articles du blog les plus visités. Si vous ne les avez pas encore lus, il est (encore, toujours) temps !

N ° 1 – Secrétaire du CE/CHSCT : de l’intérêt de déléguer la rédaction des PV

Même si cet exercice peut s’avérer difficile et chronophage, la loi ne prévoit pas de crédits d’heures supplémentaires pour la rédaction de PV, tout en concentrant la responsabilité sur un seul élu.

Les heures de délégation sont très vite épuisées, ne serait-ce et qui plus est par la rédaction du procès-verbal. Le secrétaire se voit bien souvent contraint de prendre sur son temps libre pour effectuer ce travail.

Secrétaire du CE/CHSCT : de l’intérêt de déléguer la rédaction des PV

N° 2 – Secrétaire du CE/CHSCT : la rédaction du PV vous incombe

L’article R. 2325-3 du Code du travail dispose qu’après chaque réunion de CE – qu’il s’agisse de réunions ordinaires ou de réunions extraordinaires organisées à l’initiative de l’employeur ou de la majorité des élus, le secrétaire doit établir un procès-verbal où seront consignées les délibérations du comité d’entreprise.

C’est un document essentiel auquel les membres du comité pourront se référer à tout moment. Sa rédaction ainsi que son adoption et sa diffusion doivent faire l’objet du plus grand soin. Pressenti pour être utilisé en cas de litige, il doit revêtir la forme la plus proche du compte rendu exhaustif.

Secrétaire de CE/CHSCT : la rédaction du procès-verbal vous incombe

N° 3 – CE/CHSCT : que doit contenir un PV et quelle forme peut-il prendre ?

Le procès-verbal peut contenir soit l’intégralité des débats, soit le résumé des discussions ; une liberté d’appréciation est laissée au secrétaire du comité.
C’est un document essentiel auquel les membres du comité pourront se référer à tout moment. Sa rédaction ainsi que son adoption et sa diffusion doivent faire l’objet du plus grand soin. Pressenti pour être utilisé en cas de litige, il doit revêtir la forme la plus proche du compte rendu exhaustif.

CE/CHSCT : que doit contenir un PV et quelle forme peut-il prendre ?

N° 4 – Le pluriel des noms et adjectifs

Pour former le pluriel d’un nom ou d’un adjectif, on ajoute un « s » à la forme du singulier. C’est sans compter quelques particularités.

Dans le cas de l’adjectif, il faut rédiger de façon à devancer toute ambiguïté dans l’esprit de celui qui vous lit.

Le pluriel des noms et des adjectifs

N° 5 – Envoyé spécial France 2 : les fautes d’orthographe ont-elles un prix ?

Comme évoqué dans ce reportage, des Français feraient trop confiance aux correcteurs automatiques de leur logiciel de traitement de texte, qui sont loin d’être fiables.

L’émission s’est également penchée sur le coût que pouvait induire le fait de vouloir se remettre à niveau.
En effet, de nombreuses universités et entreprises ont pleinement pris conscience de ce phénomène et ont pris des mesures, quelle que soit la méthode retenue, pour y remédier.

Envoyé spécial France 2 : les fautes d’orthographe ont-elles un prix ?

N° 6 – L’impact négatif des fautes d’orthographe lors du processus de recrutement

Christelle Martin Lacroux, membre du laboratoire de recherche GRM à l’université de Toulon, a effectué des travaux de recherche afin d’établir le réel impact d’une mauvaise maîtrise de l’orthographe. Sa thèse publiée en fin d’année 2015 prouve dans un premier temps l’importance des écrits au travail.

L’impact négatif des fautes d’orthographe lors du processus de recrutement

N° 7 – Régression de l’orthographe : quelles sont les causes ?

Notre rapport à l’écrit et à la lecture est bouleversé depuis plusieurs années. C’est indéniable. La non-maîtrise du français, du moins une maîtrise approximative, peut être un obstacle en termes d’accès à l’emploi, dans la pratique quotidienne de son métier. Elle peut être préjudiciable en termes de communication externe en entreprise, de votre entreprise, en termes d’image, de notoriété (la vôtre).

Un débat sur les enjeux pour les salariés et les entreprises de la maîtrise de la langue française en milieu professionnel a été lancé sur le blog sous forme de 4 questions. La première portait sur les causes de la régression de l’orthographe.

RÉGRESSION DE L’ORTHOGRAPHE : QUELLES SONT LES CAUSES ? 1/4

N° 8 – Pourquoi ne pas faire confiance au correcteur orthographe de Word

Même si Microsoft Word a intégré à son traitement de texte qui fait partie des plus utilisés dans le monde, un correcteur orthographique, certaines fautes persistent, pendant que d’autres mots bien orthographiés sont signalés comme erreur. De quoi amener les utilisateurs à commettre encore plus de fautes qu’ils ne l’auraient fait sans l’outil.

Pourquoi ne pas faire confiance au correcteur orthographique de Word ?

N° 9 – Le pluriel des noms et adjectifs composés

Les mots composés sont formés de deux ou trois mots qui, unis par un trait d’union, ne font plus qu’un. Pour déterminer le pluriel de ces mots composés, il faut savoir s’ils sont composés d’un verbe, d’un adverbe, d’un nom, d’un adjectif, d’une préposition.

Il suffit ensuite d’appliquer la règle suivante : doués d’un caractère invariable, verbes, adverbes et prépositions ne prennent jamais de « s ». Seuls les noms et adjectifs sont susceptibles de porter la marque du pluriel. Mais c’est compter quelques exceptions, histoire de vous simplifier la vie !

Le pluriel des noms et adjectifs composés

N° 10 – Quelle importance accordez-vous à l’orthographe et à la grammaire dans votre communication ?

Une étude réalisée par l’institut IPSOS pour Le Robert estime qu’un Français sur trois avoue faire régulièrement des fautes d’orthographe. Certains ont l’impression d’en voir de plus en plus : dans les courriers officiels, dans les copies d’élèves, même à l’université, mais aussi dans les médias ou en milieu professionnel. Quelle importance accordez-vous à vos fautes et à celles des autres ?

Quelle importance accordez-vous à l’orthographe et à la grammaire dans votre communication ?

 

 

Laisser un commentaire