Les mots en trop

S’il est des conversations où nous ne trouvons pas nos mots, qu’ils sont sur le bout de la langue, il en est d’autres où les mots sont en trop.

Pour débuter, je vais commencer d’abord par un bref résumé, de ce que les écologistes, s’ils se concertaient ensemble, pourraient placer en première priorité… Un futur projet est à l’étude, la réalisation en a été si souvent différée à une date ultérieure sous de faux prétextes. Nous redemandons de nouveau que soit préparé à l’avance… Mais il y en a d’autres.

Accalmie passagère, apanage exclusif, dernier baroud d'honneur, bip sonore, campus universitaire, cabriolet décapotable, double alternative, dune de sable, court de tennis, étapes successives, faux prétexte, deux jumeaux, krach boursier, marche à pied, monopole exclusif, panacée universelle, patio intérieur, pondre un oeuf, prévoir d'avance, proviseur de lycée, samba brésilienne, sortir dehors, tri sélectif.

Que de pléonasmes dont on a bien du mal à se défaire !

Source : Les mots qui me font rire de Jean-Loup Chiflet

Florence Augustine

Par Florence

Correctrice et rédactrice de débats, j’accompagne au quotidien les professionnels de l’édition, de la communication, les instances publiques comme privées pour valoriser leurs contenus et leurs échanges.

Partager

Vous voulez être le premier à être informé des derniers articles de blog ?

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

En s’inscrivant tu es ok avec la politique de confidentialité

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêt et pour réaliser des statistiques de visite.
Accepter
Refuser